30km Samedi…

Samedi 18 mars 2017 avait lieu l’EcoTrail de Paris. Une course mythique de la région Parisienne qui regroupe plusieurs formats de course : un 18km, un 30km, un 45km et un 80km. Pour ma part j’étais aligné sur le 30km et Brice sur le 18km. Une bonne occasion pour moi d’engranger des kilomètres à quelques semaines du Marathon de Paris. Après le départ de Brice dans le Parc de l’Observatoire de Meudon, j’attend une petite heure avant que le départ de ma course soit donné, sous une légère pluie pas si gênante que cela.

A 10h le départ est donné et je m’élance dans la toute première vague de la course. Je sais a quoi m’attendre, les 600m D+ sont concentrés sur les 20 premiers kilomètres, le reste est beaucoup plus roulant puisqu’il s’agit de remonter la Seine jusqu’à la Tour Eiffel où est jugée l’arrivée. Les premiers kilomètres s’enchainent donc plutôt facilement, je ne force pas pour ne pas le payer par la suite. Il ne pleut plus et je commence à avoir chaud, j’enlève le K-Way, et je continue. Après 10km je regarde mon téléphone pour voir le résultat de Brice qui est arrivé en 1h44 et a donc atteint son objectif d’1h45. Je suis content pour lui et ça me relance un peu dans la course. Il faut bien l’avouer, l’ambiance n’est pas franchement au rendez vous sur le bord de la route, cela manque de public, c’est bien dommage. Mais l’allure reste bonne et je vois arriver le ravitaillement du 20ème kilomètre où je sais que je vais voir Brice. Je suis en 5’15/km et ça me va bien, je prend quelques minutes au ravitaillement pour assurer la fin de course (TUC, Coca, eau et c’est reparti !). Un petit kilomètre après le ravitaillement, j’aperçois Brice en bas d’une descente, on échange 2-3 phrase, je lui donne ma veste, et je repars vers l’arrivée : il me reste 8,5km… de plat… Lui va prendre la voiture et me récupérer à l’arrivée.

37160041

A ce moment là, je me dis que je dois prendre cette fin de coure comme une séance de préparation pour le Marathon et je décide de maintenir jusqu’à l’arrivée une allure marathon, sans accélérer ni ralentir si possible. Très franchement, la fin du parcours n’était vraiment pas top, plat et bitume, au milieu des voitures parfois, mais c’est aussi ça l’esprit de l’Ecotrail alors je profite et je remonte certains coureurs qui marchent ou qui boitent… Le parcours remonte la Seine, la traverse une fois, puis deux, on passe le pont de Bir-Hakem et on se retrouve à quelques centaines de mètres de la ligne, je vois Brice qui m’attend avec sa GoPro à la main. On rigole, on parle, on échange, on kiffe… Et on se sépare pour que je passe la ligne après 2h36:54 de course à une très satisfaisante 166ème place ! Le temps d’une petite danse après la ligne, le T-Shirt Finisher et op on remonte en voiture pour rentrer car le lendemain… Une autre course m’attend…

… Et 12km dimanche

En effet, toujours dans l’optique de ma préparation pour le marathon de Paris, j’ai décider de m’aligner sur un petit 12km local à Cheptainville. Une course très sympathique dont c’était la première édition et qui a tenu toutes ces promesses. Une organisation au top du début à la fin, un très beau parcours bien balisé, un buffet d’arrivée plus sympa que sur certaines très grosses courses. Bref, une bonne excuse pour remettre les chaussures aux pieds. Cette fois ci c’est avec ma soeur Lucile que je prend le départ pour 12km donc et 300m D+.

Nous sommes 329 sur la ligne de départ et ça part vite devant mais les écarts tardent vraiment à se faire. Après 1km dans la ville et les champs, la route s’élève et s’enfonce dans les bois. Un petit groupe d’une quinzaine de coureurs se forme et reste compacte pendant presque 7-8km avant d’exploser complètement, surement à cause du terrain qui n’est JAMAIS plat ! Je m’accroche mais les jambes commencent vraiment à devenir lourdes et l’Ecotrail de la veille se fait sentir. Le parcours redescends ensuite vers la ville, les écarts sont creusés, je ne vois personne devant, personne ne me rattrape. J’arrive à quelques centaines de mètres de l’arrivée, le public est de plus en plus nombreux, ça aide. Je franchit finalement la ligne en 1h02:18 à une 15ème place tout aussi satisfaisante que la veille. J’attend quelques minutes avant de voir Lucile arriver en 1h19, très satisfaite de sa course également. Après la course des enfants qui conclut cette belle première édition, il est temps pour moi de rentrer et de me reposer… Désormais le compte à rebours est lancé pour le marathon de Paris !!

IMG_4637

C’était donc un gros gros weekend pour moi mais tout à fait voulu à 3 semaines d’une grosse échéance de ma saison. Deux courses complètement différentes mais qui ont toutes les deux leurs points positifs et leurs avantages. Une idée me trotte en tête pour l’Écotrail de Paris 2018, mais il faut encore pas mal de réflexion avant de décider quoi que ce soit. Et bien évidemment, je serais très surement au départ du Cheptain’Trail 2018 ! Il est désormais temps pour moi de m’orienter vers la toute fin de ma préparation pour le marathon de Paris, le 9 avril prochain, et pour le moment… tout va bien, très bien même ! Trop bien ??

Hurdle Runner.