Il y a quelques mois, deux pour être précis, j’ai décidé de participer au Raid Essec 2017, une épreuve multi sport qui se déroule en duo ! Mais pour cela, il fallait que je trouve un binôme. Après en avoir parlé à Brice pendant quelques semaines, celui-ci accepte finalement de s’inscrire ! Nous voilà lancés dans l’aventure !

Samedi 11 mars, nous arrivons donc sur le campus de l’ESSEC pour retirer nos dossards ! Il est 6h45 et la météo s’annonce plutôt clémente pour la journée ! Tant mieux, puisque nous partons pour une journée de sport… À oui, j’avais oublié, l’épreuve est officiellement annoncé comme faisant 73 km !

Après quelques péripéties notamment dans le bus, le départ est donné à 9h15 et nous nous élançons donc pour 12,5 km de course à pied dans la forêt ! Les écarts avec les autres binôme se font assez vite, nous sommes dans le milieu du peloton. Nous bouclons ces 12,5 km en un peu plus d’1h10. Nous sommes alors classés 30e (sur 62 équipes). Après 20 minutes de ravitaillement, nous récupérons de vélo et nous voilà partis pour la première section VTT. Jusqu’au deuxième kilomètre, tout va bien. Une première grande descente et Brice me double à vive allure sur la droite… Avant de perdre le contrôle de son VTT et de s’étaler par terre… Très honnêtement, j’ai cru que nous ne repartirions jamais ! Mais Brice remonte sur son vélo après quelques minutes, les deux mains et les deux coudes en sang, le genou gauche également, mais surtout une grosse douleur dans le dos. Je lui propose d’arrêter là, mais il ne veut pas, il veut terminer cette course. C’est à ce moment-là qu’a commencé la deuxième partie de la course, une course contre nous-mêmes pour aller au bout, peu importe le temps et peu importe la place !

Après 32 km de VTT, nous arrivons à la pause repas où nous disposons de 30 minutes pour nous restaurer. Nous avons passé la mi-course, mais le plus dur nous attend ! Cela fait déjà plus de 4h que nous sommes partis. Après le repas, 3 km de VTT seulement avant de commencer une course d’orientation. C’est à ce moment-là que Brice remet les pieds sur terre pour courir pour la première fois depuis sa chute. Et cela semble lui faire mal, très mal… nous disposons de 40 minutes pour trouver le maximum de balises, nous n’en trouverons que 4, ce qui nous fera gagner quelques minutes au classement général… Mais a priori pas autant que les autres équipes qui en ont trouvé un peu plus. Nous reprenons alors les vélos pour 12 km de VTT jusqu’à un autre ravitaillement ou nous déposons un seul des deux vélos. Nous partons pour 6 km de Run’N Bike et Brice décide de commencer à courir. Après un petit kilomètre de course, il décide de remonter sur le vélo pour s’économiser en vue de la dernière partie de course à pied pour terminer l’épreuve. Je me charge donc de courir sur les cinq derniers kilomètres avant le dernier ravitaillement. Après avoir cru perdre Brice dans la forêt, il me rattrape finalement 500 m avant de déposer le dernier vélo.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.31.39

10 minutes de ravitaillement, et c’est reparti pour les 8 derniers kilomètres de course à pied, le début de la fin ! Tout se passe relativement bien puisque nous maintenant une allure très correct aux alentours de 11 km/h, mais à 3 km de la ligne d’arrivée, plus de son, plus d’image, ni pour l’un ni pour l’autre… nous nous accrochons tant bien que mal aux peu de mental qui nous reste pour rallier l’arrivée à deux, dans la douleur. Dans les tous derniers mètres, Brice me décroche un petit peu en voulant rattraper deux équipes devant nous. Je reviens sur lui à 30 m de la ligne d’arrivée, pour passer la ligne ensemble.

Ça y est, nous l’avons fait, après un effort de plus de 8h !! Nous sommes exténués, mais satisfaits d’avoir accompli ce petit exploit ! Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain, sur la même distance tous les deux, ou sur la distance inférieure avec d’autres personnes, à voir… Mais c’est sure, le raid ESSEC, on le refera !

Hurdle Runner.