Comme vous pouvez le lire dans le titre de cet article, ce dimanche matin, c’était double dose de run pour moi à Paris.. Pourquoi ?? Parce que dans un premier temps, j’ai couru le 10km de l’Odlo Crystal Run en mode « sportif » pour essayer de faire un temps plutôt correct. Et pour un temps plutôt correct c’était vraiment très correct puisque je bas mon record en 42:36 (ancien record en 42:56). C’est donc plutôt bon signe pour la suite de la saison qui ne fait que commencer. Et comme j’aime me faire mal (dans certaines conditions bien sûr), j’ai décidé de repartir pour une deuxième boucle avec mon papa et mes deux beaux-frères, Max et Olivier, qui partaient tous les deux 1h après moi. Voici mon ressenti rapide sur cette nouvelle course au coeur de Paris.

img_06481

Pour une première édition, je pense qu’elle est tout à fait réussi puisqu’à part un décalage de 15min pour le départ de tous les SAS, tout le reste était réglé comme du papier à musique (pas étonnant de la part d’A.S.O.). Le parcours très roulant partait du Pont Marie pour rejoindre la Tour Eiffel le long des quais de Seine, puis le retour s’est fait sur l’autre rive pour une arrivée jugée devant l’hôtel de ville. Je suis parti un poil vite (passage au 5ème kilomètre en 20:25) avant de lever un peu le pieds après le ravitaillement pour être sur de rallier l’arrivée sans trop de problème. Que ce soit à l’aller (vers la Tour Eiffel) ou au retour, les supporters donnent vraiment la pêche et les animations proposées nous font oublier durant quelques instants la douleur de l’effort. La course étant organisée sur le thème de l’hiver, on a eu le droit à pas mal de « spot neige », mais aussi de rencontre avec les mascottes de l’évènement.

Les SAS de départ étant très bien organisés, je n’ai jamais été gêné par la foule, même sur les premiers kilomètres. Par contre la seule déception vient, à mes yeux, de la récompense finale. On nous avait promis une médaille… et on a eu le droit à un petit pin’s. Pour le prix d’inscription, je m’attendait vraiment à avoir une médaille comme sur les autres courses populaires, mais ceci n’est qu’une affreux détail !

Une fois arrivé, une tartiflette, un chocolat chaud, une canette de RedBull et hop, je repars sur le circuit pour attendre mes 3 acolytes du jour. Pour ce deuxième parcours je me dis que je vais profiter plus en profondeur des animations, et je me rend compte que ça fatigue aussi alors je traverse la seine un peu avant l’endroit prévu, pour les attendre 3km plus loin. Et je termine donc les 4 derniers kilomètres avec eux, d’abord avec mon père et Max qui finirons ensemble (52:02 et 52:03), puis avec Olivier qui finira un petit peu derrière en 53:39. 4 coureurs, 1 équipe, 4 records = de supers souvenirs !!

img_0653

Dans l’ensemble je pense que cette première édition est une réussite, si celle-ci est relancée l’an prochain je m’y inscrirais très certainement. Pour le coté plus sportif, je ne peut être que satisfait de battre mon record si tôt dans la saison, c’est bon signe pour le marathon de Paris qui arrive très (trop ?) vite !!

La vidéo de ma course arrive très très vite… À bientôt les amis, portez vous bien !

Hurdle Runner.