#COMPÉTITION : CORRIDA DE NOEL ANNULEE…

#COMPÉTITION : CORRIDA DE NOEL ANNULEE…

Je vous l’annonçais le 20 octobre dernier, je prévoyais de participer (accompagné un fois de plus de mon papa), à la Corrida de Noël d’Issy-les-Moulineaux.

Malheureusement, les évènements du 13 novembre dernier survenus à Paris ont quelque peu modifié les organisations sportives de la région Ile de France. C’est pour cette raison que la préfecture de Police ne peut assurer une présence des forces de l’ordre suffisante pour assurer la sécurité de la manifestation.

L’organisation de la Corrida de Noël a donc décidé d’annuler la course du 20 décembre.

Deux possibilités s’offrent donc à moi : soit je cherche une autre course à mettre à mon programme du mois de décembre, soit je laisse mon programme tel qu’il est désormais, et je reprendrais la compétition qu’en 2016…  Je ne sais pas encore quelle solution je vais adopter, à suivre.

Quoi qu’il en soit, cette décision est tout à fait logique et ne peut en aucun cas être contestée.

Pour ma part, la prochaine course que je mettrais à mon programme ne saurait tarder !

Hurdle Runner.

#HUMEUR : MES COURSES DE RÊVE (1/2)

#HUMEUR : MES COURSES DE RÊVE (1/2)

Comme beaucoup de runners, plusieurs courses me font rêver… Pour différentes raisons, chacune d’elle m’attire et je compte bien y participer un jour ou l’autre. Dans 6 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans ou plus, le temps d’être prêt, j’espère boucler un jour ces 8 courses mythiques. Cet article sera composé de deux parties, la première concernera les 4 courses sur route que je rêve de boucler, la seconde, publiée dans un second temps, concernera 4 trails mythiques.

TOP 4 DES COURSES SUR ROUTE QUE JE RÊVE DE COURIR

1. Le Marathon de New York 

Pourquoi ? La course sur route qui me fait vraiment rêver (au réel sens du terme) est le Marathon de New York. Je ne saurais pas expliquer précisément pourquoi, peut-être en partie car cette ville me fait aussi rêver et que courir la distance mythique du Marathon dans un lieu pareil serait un moment sans doute inoubliable. Le lieu dans lequel se déroule cette course mais aussi le parcours qu’elle emprunte en font quelque chose de tout à fait différent à mes yeux. Le nombre de participants (image ci-dessous) s’élevant très nettement au delà des 40.000 coureurs fait aussi de cette course une fête populaire, un moment de partage ou les coureurs du monde entier, de toutes les origines, de tous les âges et de tous les niveaux se mélangent, et ça… Ça me plait !

Quand ? En 2020, j’aurais 28 ans, alors je pense que j’aurais fais plusieurs marathon d’ici là, pourquoi pas se dire que celui-ci en aura fait partie. Une fois que j’aurais appréhendé la distance, le fait de courir à New York ne sera qu’une question d’organisation ! A suivre…

Runners cross the Verrazano Narrows Bridge at the start of the ING New York City Marathon Sunday, Nov. 2, 2008 in New York. (AP Photo/Jason DeCrow)

Runners cross the Verrazano Narrows Bridge at the start of the ING New York City Marathon Sunday, Nov. 2, 2008 in New York. (AP Photo/Jason DeCrow)

2. Le Marathon de Londres 

Pourquoi ? Encore un marathon ! Et encore un pays anglophone ! Mais la ville de Londres est également une ville qui m’attire énormément et que je n’ai pas eu l’occasion de visiter. Le parcours du Marathon est fait pour faire découvrir la ville et l’arrivée devant Buckingham Palace a quelque chose de magique. Alors je ne ferais pas cette course pour faire du tourisme bien évidemment, mais un weekend ou une semaine outre-Manche pourrait-être une occasion rêvée de parcourir 42km à travers cette ville à première vue très belle.

Quand ? La réflexion est un peu la même que pour celui de New York, une fois la distance apprivoisée, cela ne sera plus qu’une question d’organisation. La destination étant moins éloignée, cela devrait me permettre de prendre part à cette course normalement avant 2020… En tout cas je l’espère !

298200034_3071813_1

3. Le Marathon de Paris

Pourquoi ? Parce que j’ai toujours regardé cette course à la télé avec de grands yeux en me disant que si un jour je devrais faire un marathon, je commencerais par celui-ci. Et ça sera le cas ! Ayant toujours vécu en région Parisienne, le Marathon de Paris est un peu moins mythique à mes yeux puisqu’il n’est pas si inaccessible que cela (1h à peine de voiture pour aller vers le départ), mais il s’agit de la première course sur route que j’ai pu voir à la télé quand j’étais enfant, et déjà à ce moment je voulais y participer (sans savoir a quel point cela pourrait-être difficile !). Le parcours est également magique puisqu’il passe par de nombreux monument Parisiens emblématiques et que l’ambiance y est toujours festive !

Quand ? Pour la première fois le 3 avril 2016, puisque j’ai obtenu mon dossard pour la prochaine édition de cette course pour laquelle je me prépare actuellement. Un premier rêve qui va devenir réalité !

4. Les 100km de Millau

Pourquoi ? Parce que le principe même de me dire que j’ai parcouru 100km en une fois « m’amuse ». Et quitte à faire un 100km, autant prendre part à celui qui est le plus célèbre de France, celui de Millau avec son passage sur le fameux Viaduc. Je pense que le jour où je serais amené à prendre le départ de cette course, se sera d’avantage en préparation d’une plus grande (dont je parlerais dans la deuxième partie de cette article) et surtout sans aucun autre objectif que de franchir la ligne d’arrivée.

Quand ? Et bien l’année où je préparerais une grande course, afin de m’habituer à courir plus de 8-9h de suite, d’ici quelques années donc, mais je n’en sais pas plus pour le moment…

100kmmillau

Bien évidemment, ces quatre courses ne sont pas les seules auxquelles j’ai envie de participer, d’autre belles courses sur route m’attirent, notamment le Marathon de Berlin, le plus rapide du monde. Une idée un peu folle chemine dans mon esprit depuis quelques temps également, mais il faudra du temps avant de la mettre en place concrètement, celle de courir les marathons de toutes les plus grandes villes européennes (Londres, Paris et Berlin donc, mais aussi Amsterdam, Madrid, Barcelone, Lausanne, Rome, Venise…).

Voilà pour ce qui est de mes « ambitions » sur routes, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé. Un prochain article traitera donc de mes rêves plus « nature », également composé de 4 courses…un peu folles mais que certains connaissent très bien !

Hurdle Runner.

 

#COMPÉTITION : UN DEUXIEME MARATHON… EN RELAIS !

#COMPÉTITION : UN DEUXIEME MARATHON… EN RELAIS !

La dernière fois que j’ai couru 42km en compétition, au Trail de l’Ubaye en août dernier, j’ai décidé de courir un 10km tout juste 7 jours après. Et beh rebelote ! Le 3 avril prochain je prendrais part au Marathon de Paris… Et 15 jours plus tard, je recommence !

En effet, La Route du Louvre est une course qui à lieu à Lille, à laquelle j’ai participé en 2014 sur 10km mais qui propose également un marathon… Que je courrais en relais (2 x 21.1km), en équipe avec mon père !! Il aura la lourde tâche de lancer notre équipe « Père & Fils » sur la première moitié du marathon au départ de Lille, et je me chargerais de terminer le travail jusqu’à l’arrivée.

En terme d’objectif, rien n’est encore fixé mais à priori, nos records étant de 1h36 et 1h59, nous devrions être capables de courir en moins de 3h40… Mais nous en parlerons plus précisément d’ici quelques mois. Vous pouvez donc désormais retrouver mon programme mis à jour ici !

Hurdle Runner. 

#COMPÉTITION : J’AI TELLEMENT AIMÉ MARSEILLE…

#COMPÉTITION : J’AI TELLEMENT AIMÉ MARSEILLE…

… que j’y retourne !!

Et oui, quelques jours après être revenu de la capitale phocéenne, j’ai décidé de renouveler l’expérience d’ici quelques mois. Intercalé entre le Semi-Marathon et le Marathon de Paris auxquels je suis inscrit, aura lieu le Run In Marseille (20 mars 2016). Le concept « Run In… » commence à se développer un peu partout en France (déjà trois villes : Lyon, Reims et Marseille) et regroupe le temps d’une journée, 3 corses différentes : Un marathon, un semi et un 10km.

Après avoir pris part au semi du Run In Lyon début octobre, c’est cette fois-ci sur le 10km que j
e m’alignerai. Deux
semaines après un semi et deux autres avant mon premier marathon, le choix de la course a été très vite fait, il n’était pas raisonnable d’ajouter un autre semi (d’autant plus que je serais au départ de celui de Genève le 8 m
ai).
Pour la première fois j’aurais le droit d’entrer dans le SAS rouge, réservé aux coureurs ayant déjà couru en moins de 43′ !!

inscription-rim16-10km-4050809

Le parcours complet du 10km ayant été dévoilé il y a quelques jours, l’arrivée sera jugée sur le Vieux Port, après plus de 6km en bord de mer, je vais pouvoir en prendre pleins les yeux, du départ à l’arrivée !!

Hurdle Runner.